ARNAUD FINISTRE //

ARNAUD FINISTRE //

 

Aller à la rencontre d'une communauté, suivre un quotidien, entrer dans une intimité... À l'heure où l'information s'accélère, mon travail de photographe m'offre l'occasion, précieuse, de passer du temps sur le terrain. Pour moi, saisir l'instant n'est pas instantané. En réalité, cela veut dire se lever aux aurores, s'approcher, faire connaissance, s'intégrer, attendre, revenir...

Après cinq années passées au sein d'une rédaction, je fais le choix de devenir indépendant en 2011, motivé par l'envie de produire des reportages qui correspondent à ma sensibilité. Ainsi en Libye, je passe plusieurs semaines d'abord sur la ligne de front, puis en retrait, dans les prisons, les hôpitaux, pour témoigner des stigmates du conflit sur la population civile.

 

À Dadaab, au Kenya, dans le plus grand camp de réfugiés du monde je rencontre des familles au parcours de vie chaotique, bousculées par la guerre, la sécheresse et la famine.

En Inde, je m'intéresse à la condition des intouchables. Des trottoirs de Calcutta aux rives du Gange à Bénarès en passant par les mines de charbon à ciel ouvert. 

Depuis, mes photos sont publiées dans les pages de Libération, Paris-Match, La Croix, Le Monde, Les Inrocks, La Vie, Grands Reportages ou Phosphore. Parallèlement, je transmets mon expérience. J'enseigne depuis 2013 le photojournalisme en Master Euromédias à l'Université de Bourgogne.

En 2012, mon travail sur le conflit libyen a été exposé au Palais des Ducs de Bourgogne à Dijon.

www.arnaud-finistre.com

© 2017 2018  Tous droits réservés // Site by J.Gaillard HONK / Graphisme B.Gaillard